Le métier d’auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie (ou assistante de vie) intervient au domicile de personnes âgées et/ou dépendantes. Son intervention vise à répondre à une fragilité, une perte d’autonomie temporaire ou permanente, due à l’âge, à la maladie, à un accident ou à un handicap.
L’auxiliaire de vie contribue par conséquent au maintien à domicile d’une personne en situation de dépendance ou de semi dépendance avec pour objectif de stimuler son autonomie, de rompre l’isolement, et de rendre son quotidien plus agréable.

Les missions de l’auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie apporte ainsi une aide aux personnes âgées ou dépendantes dans la réalisation des actes essentiels de la vie quotidienne, parmi lesquels :

  • l’aide à l’habillage et au déshabillage, au lever et au coucher
  • l’aide à la toilette (lorsque que cet acte ne fait pas l’objet de prescription médicale)
  • les courses et la préparation de repas équilibrés, en conformité avec d’éventuels régimes prescrits
  • la surveillance de la prise de médicaments, à l’exclusion de la préparation du pilulier (ou semainier), et de l’administration des médicaments, considérés comme des actes médicaux et donc exclus du champs de compétence de l’auxiliaire de vie
  • les tâches ménagères comme l’entretien courant du linge et du logement
  • l’aménagement de l’espace dans le but de rendre plus agréable le cadre de vie et d’en améliorer le confort et la sécurité
  • l’accompagnement d’une personne âgée ou dépendante dans la réalisation de ses activités de loisir et dans sa vie sociale (promenade, etc.)
  • la stimulation physique et intellectuelle, par l’encouragement à la promenade, par de la conversation et des jeux
  • la garde de jour et de nuit, et la compagnie de la personne malade

L’auxiliaire de vie dispose d’une large autonomie dans l’organisation de son travail et peut être amenée à ajuster son intervention selon les souhaits de la personne aidée et l’évolution de son état, les souhaits de l’entourage familial, et les consignes et prescriptions du personnel soignant.

L’auxiliaire de vie travaille souvent en coopération avec d’autres intervenants au domicile de la personne aidée (collègues, famille de la personne aidée, infirmières à domicile, hospitalisation à domicile, médecin traitant, etc.). Elle est capable d’appréhender les conséquences des principales pathologies sur le comportement de la personne aidée ainsi que sur celui de son entourage familial.

Enfin, l’auxiliaire de vie veille à la sécurité de la personne aidée et signale tout événement ou état inhabituel. Elle rend compte de son intervention et de ses observations auprès de l’entourage familial de la personne aidée ou auprès du personnel soignant selon les situations.

Les formations d’auxiliaire et d’assistante de vie

Petits-fils ne sélectionne que des auxiliaires de vie justifiant d’au moins 3 ans d’expérience et d’une formation d’auxiliaire de vie parmi lesquelles :

 

Contacter votre agence